Il y a moins d’une semaine était dévoilée une faille critique du protocole WPA2 permettant d’écouter le trafic sur une connexion wifi. Cette attaque baptisé KRACK permet également de prendre le contrôle de la connexion ou bien d’injecter du code malveillant.

Véritable problème de sécurité, cela perturbe beaucoup d’éditeurs ou de constructeurs de la majorité des points d’accès existants car ils ne pourront être patchés rapidement. Et pour certains, ils ne pourront pas être patchés du tout.

De son côté, Microsoft a déjà sorti les correctifs dès le 10 octobre pour toutes les versions  Windows, à savoir : Windows 7, Windows 8.1, Windows 10, Windows Server 2008, Windows Server 2012 et Windows Server 2016.

Microsoft avait gardé l’information secrète et n’a commencé à communiqué dessus que depuis 2 jours.

Ne négligez pas vos mises à jour !

%d blogueurs aiment cette page :