Exchange Server 2019 apporte un nouvel ensemble de technologies, de fonctionnalités et de services à Exchange Server, la plate-forme de messagerie qui fournit les mails, la planification et des outils pour des applications de service de messagerie et de collaboration personnalisées. L’objectif est d’aider les organisations dans leur transition numérique, passer de la communication à la collaboration. Parallèlement, Exchange 2019 contribue à réduire les coûts, que votre architecture soit en local ou dans le cloud.

Aujourd’hui, la puissance du processeur est nettement moins chère et ne constitue plus un facteur contraignant. Cette contrainte étant levée, l’objectif principal de la conception d’Exchange 2019 est la simplicité d’échelle, l’utilisation du matériel et l’isolation des pannes. Avec Exchange 2019, le nombre de rôles de serveur est réduit à 2 : Mailbox Server et Edge Transport Server.

Mise à niveau d’Exchange 2016 vers Exchange 2019 :

  • Prise en charge de Windows Server Core : L’exécution d’Exchange sur un déploiement Windows avec moins de surface signifie moins de surface d’attaque et moins de composants à gérer.
  • Blocage de l’accès externe au centre d’administration Exchange (EAC) et à l’environnement de ligne de commande Exchange Management Shell : Vous pouvez utiliser des règles d’accès client pour autoriser uniquement l’administration d’Exchange à partir du réseau interne au lieu d’utiliser des règles de réseau et de pare-feu complexes.

Performance

  • Infrastructure de recherche améliorée : l’infrastructure de recherche entièrement reconstruite pour la mise à l’échelle et la fiabilité du cloud dans Exchange Online est désormais disponible dans Exchange 2019. Cette nouvelle infrastructure de recherche permet l’indexation de fichiers plus volumineux, une gestion plus simple et de meilleures performances de recherche.
  • Basculements plus rapides et plus fiables : les modifications apportées à l’architecture de recherche permettent un basculement beaucoup plus rapide et plus fiable entre les serveurs.
  • Base de données Metacache: les améliorations apportées au cœur du moteur de base de données Exchange améliorent les performances globales et tirent parti des derniers matériels de stockage, notamment des disques plus grands et des disques SSD.
  • Prise en charge matérielle moderne : Exchange prend désormais en charge jusqu’à 256 Go de mémoire et 48 cœurs de processeur.
  • Cache de base de données dynamique : le processus de banque d’informations utilise l’allocation de cache de mémoire dynamique, optimisant l’utilisation de la mémoire pour une utilisation active de la base de données.

Clients

  • Calendrier – Ne pas transférer : Ceci est similaire à la Gestion des droits relatifs à l’information (IRM) pour les éléments de calendrier sans les exigences de déploiement IRM. Les participants ne peuvent pas transférer l’invitation à d’autres personnes et seul l’organisateur peut inviter d’autres participants.
  • Calendrier – Meilleur départ : Options supplémentaires lorsque vous ne serez pas au bureau. Les principales options sont les suivantes: ajouter un événement à votre calendrier indiquant que vous êtes absent / absent du bureau et une option rapide pour annuler / refuser les réunions qui se dérouleront en votre absence.
  • Cmdlet Calendrier – Remove-CalendarEvents : permet aux administrateurs d’annuler les réunions organisées par un utilisateur ayant quitté la société. Auparavant, les salles de conférence ou les participants aux réunions avaient ces réunions obsolètes en permanence sur leur calendrier.
  • Attribuez une autorisation de délégué via PowerShell : Mises à jour dans la cmdlet Add-FolderPermissions afin que les administrateurs puissent attribuer des autorisations de délégué.
  • Internationalisation d’adresses e-mail (EAI) : les adresses e-mail contenant des caractères non anglais peuvent désormais être routées et livrées de manière native.

Mise à niveau d’Exchange 2013 vers Exchange 2019 :

Architecture

La messagerie unifiée (MU) a été supprimée d’Exchange 2019. En dehors de cela, le serveur de boîtes aux lettres d’Exchange 2019 inclut tous les composants de serveur des rôles Mailbox Server et Client Access Server d’Exchange 2013:

  • Le rôle Client Access Server fournit des services d’authentification, de redirection limitée et de proxy. Il offre tous les protocoles d’accès au client habituels: HTTP, POP et IMAP, et SMTP.
  • Le rôle Mailbox Server inclue tous les composants de serveur traditionnels présents dans le rôle Mailbox Server d’Exchange 2013, à l’exception de la messagerie unifiée: les protocoles d’accès du client principal, le service de transport et les bases de données de boîte aux lettres. Le serveur de boîtes aux lettres gère toutes les activités des boîtes aux lettres actives sur ce serveur.
  • Le rôle Edge Transport est généralement déployé dans votre réseau, en dehors de votre forêt Active Directory interne, et est conçu pour minimiser la surface d’attaque de votre déploiement Exchange. En gérant tous les flux de messagerie Internet, il ajoute des couches supplémentaires de protection des messages et de sécurité contre les virus et le courrier indésirable, et peut appliquer des règles de flux de messagerie (règles de transport) pour contrôler le flux de messages.

De plus, Exchange 2019 vous permet désormais de mettre en proxy le trafic depuis les serveurs Client Access d’Exchange 2013 vers les boîtes aux lettres Exchange 2019. Cette nouvelle flexibilité vous permet de mieux contrôler votre migration vers Exchange 2019 sans avoir à vous soucier de déployer une capacité frontale suffisante pour desservir les nouveaux serveurs Exchange 2019.

Clients

Outlook sur le Web

Outlook Web App est désormais appelé Outlook sur le Web, ce qui permet aux utilisateurs d’accéder à leur boîte aux lettres Exchange à partir de presque tous les navigateurs Web.

L’ancienne interface utilisateur Outlook Web App a été mise à jour et optimisée pour les tablettes et les téléphones intelligents, ainsi que pour les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables. Les nouvelles fonctionnalités d’Exchange 2019 incluent entre autre :

  • Expériences spécifiques à la plate-forme pour les téléphones iOS et Android.
  • Expérience Android Premium avec Chrome sur des appareils fonctionnant sous Android version 4.2 ou ultérieure.
  • E-mails : nouvelle vue sur une seule ligne, volet de lecture optimisé, archivage, émoticônes et possibilité d’annuler des actions de boîte aux lettres (suppression ou le déplacement d’un message).
  • Contact : possibilité d’ajouter des contacts à partir de leurs comptes LinkedIn.
  • Calendrier : apparence actualisée et nouvelles fonctionnalités (rappels par courrier pour les événements du calendrier, possibilité de proposer une nouvelle heure dans les invitations à des réunions, recherche améliorée et calendriers d’anniversaire).
  • Suggestions de recherche. Les suggestions de recherche tentent d’anticiper ce que l’utilisateur recherche et les moteurs de recherche fournissent des filtres contextuels.
  • 13 Nouveaux thèmes, options pour les boîtes aux lettres individuelles révisées, aperçu des lien, lecteur vidéo en ligne, épingles et les drapeaux…
MAPI sur HTTP

MAPI sur HTTP est désormais le protocole par défaut utilisé par Outlook pour communiquer avec Exchange. Il améliore la fiabilité et la stabilité des connexions Outlook et Exchange en déplaçant la couche de transport vers le modèle HTTP standard. Cela permet une meilleure visibilité des erreurs de transport et une capacité de récupération améliorée. Des fonctionnalités supplémentaires incluent la prise en charge d’une fonction de pause et de reprise explicite, qui permet aux clients pris en charge de changer de réseau ou de quitter le mode veille prolongée tout en conservant le même contexte de serveur.

Document de collaboration

Exchange 2019, avec SharePoint Server 2019, permet aux utilisateurs d’Outlook sur le Web de créer des liens vers des documents stockés dans OneDrive for Business et de les partager sur un serveur SharePoint local au lieu de joindre des fichiers à des messages. Les utilisateurs d’un environnement sur site peuvent collaborer sur des fichiers de la même manière que dans Office 365.

Lorsqu’un utilisateur Exchange 2019 reçoit un fichier Word, Excel ou PowerPoint dans une pièce jointe à un e-mail et que le fichier est stocké dans OneDrive Entreprise ou SharePoint sur site, l’utilisateur a désormais la possibilité d’afficher et de modifier ce fichier dans Outlook sur le web à côté du message.

Exchange 2019 apporte également les améliorations suivantes à la collaboration documentaire:

  • Enregistrement de fichiers sur OneDrive for Business.
  • Téléchargement d’un fichier sur OneDrive for Business.
  • Listes les plus récemment utilisées contenant des fichiers locaux et en ligne.
Office 365 hybride
L’assistant de configuration hybride (HCW) inclus dans Exchange 2013 est en train de devenir une application cloud. Lorsque vous choisissez de configurer un déploiement hybride dans Exchange 2019, vous êtes invité à télécharger et à installer l’assistant en tant que petite application. L’assistant fonctionnera de la même manière dans les versions précédentes d’Exchange, avec quelques nouveaux avantages:
  • L’assistant peut être mis à jour rapidement pour prendre en charge les modifications apportées au service Office 365.
  • L’assistant peut être mis à jour pour prendre en compte les problèmes détectés lorsque les clients tentent de configurer un déploiement hybride.
  • Dépannage et diagnostics améliorés pour vous aider à résoudre les problèmes rencontrés lors de l’exécution de l’assistant.
  • Le même assistant sera utilisé par toutes les personnes configurant un déploiement hybride exécutant Exchange 2013 ou une version ultérieure.

En outre, les déploiements hybrides multi-forêts sont en cours de simplification avec Azure Active Directory Connect (AADConnect). AADConnect introduit des agents de gestion qui faciliteront considérablement la synchronisation de plusieurs forêts Active Directory sur site avec un seul client Office 365.

Les clients Exchange ActiveSync seront redirigés de manière transparente vers Office 365 lorsque la boîte aux lettres d’un utilisateur est déplacée vers Exchange Online. Pour ce faire, les clients ActiveSync doivent prendre en charge la redirection HTTP 451. Lorsqu’un client est redirigé, le profil sur le périphérique est mis à jour avec l’URL du service Exchange Online. Cela signifie que le client n’essaiera plus de contacter le serveur Exchange local lorsqu’il tentera de trouver la boîte aux lettres.

Politique de messagerie et conformité

Plusieurs fonctionnalités de stratégie de message et de conformité de message, nouvelles et mises à jour, sont disponibles dans Exchange 2019.

  • Prévention de perte de données (DLP) : Avec une stratégie DLP et des règles de flux de messagerie (règles de transport) dans Exchange 2019, vous pouvez désormais identifier, surveiller et protéger 80 types d’informations sensibles avec de nouvelles conditions et actions.
  • Archivage sur place, rétention et e-discovery : Prise en charge des dossiers publics.
  • Recherche de conformité : nouvel outil de recherche eDiscovery avec de nouvelles capacités améliorées en termes de performances et d’échelonnage.
  • Performance améliorées. Dans Exchange 2019, l’architecture de recherche a été repensée. Auparavant, la recherche était une opération synchrone peu tolérante aux pannes. La nouvelle architecture est asynchrone et décentralisée. Elle répartit le travail sur plusieurs serveurs et retient les tentatives si l’un des serveurs est trop occupé. Cela se traduit par des résultats plus fiables et plus rapides.
  • Évolutivité : Le nombre de boîtes aux lettres que vous pouvez rechercher simultanément à l’aide de la console est passé de 5 à 10 000 pour les boîtes aux lettres et les boîtes aux lettres d’archivage, ce qui vous permet d’effectuer une recherche simultanée sur un total de 20 000 boîtes aux lettres.

Source : https://docs.microsoft.com/en-us/Exchange/new-features/new-features?view=exchserver-2019

%d blogueurs aiment cette page :